Vers Metz

Que faire à Metz (70 km) ?

 

Balayez les clichés de ville de garnison et de ville industrielle. Metz cultive des espaces verts et des plans d’eau, des couleurs douces et chaudes, du jaune et du rose. Ajoutez à cela un vaste secteur piétonnier, de nombreux bâtiments médiévaux et l’une des plus belles cathédrales de France. Les places de Metz sont ravissantes, et ses terrasses sont au moins aussi plaisantes que ses ponts et son architecture.

 

                                  La Cathédrale Saint-Etienne de Metz

                                                     

 

Le Centre-Pompidou                                            

                                                 

 

                                               La Chapelle des Templiers

                                                            

 

La Gare de Metz                                                                   

                                                                       

                                           La Grande Poste de Metz

                                                    

Le Palais du Gouverneur                                                      

                                                              

 

La Porte des Allemands…

 

 

 

Et Autour !

 

Saint Avold (43 km)

Dans un environnement verdoyant, Saint-Avold est une petite ville paisible du bassin minier. On y trouve le plus grand cimetière militaire américain d’Europe, mais aussi de belles églises. Chrodegang, ministre de Charles Martel et Pépin le Bref, rapporta de Rome les reliques de saint Nabor (le nom de Saint-Avold en est une déformation), et la ville prit son envol.

 

Sarreguemines (56 km)

Sarreguemines est une petite ville fort agréable, séparée de l’Allemagne par la rivière de la Blies et s’étendant joliment de part et d’autre de la Sarre, un autre dolent cours d’eau. Sarreguemines est une riche étape culturelle et artistique également, qui vous permettra de découvrir la grande tradition faïencière de la région.

 

 Pont-à-Mousson (62 km)

En Chine comme à Paris, le sous-sol est sillonné de tuyaux de fonte fabriqués à Pont-à-Mousson. Les atouts de la ville ne se limitent cependant pas à l’industrialisation. De sa fondation en 1572 à son transfert à Nancy en 1768, des milliers d’étudiants venus de toute l’Europe ont fréquenté l’université jésuite de Pont-à-Mousson. Malgré de nombreuses destructions sous la Révolution et pendant la Première Guerre mondiale, Pont-à-Mousson a donc encore un joli patrimoine à montrer, et de bucoliques vallées parcourent les environs.

 

Petite-Roselle (68 km)

Depuis la découverte de charbon en 1856 par la famille Wendel, l’exploitation minière a été la principale activité économique de la ville. Les puits de mines ne sont aujourd’hui plus exploités mais sont conservés dans un cadre muséographique.

 

 Scy-Chazelles (85 km)

Le village de Scy-Chazelles ne comporte pas moins de 13 sanctuaires (églises, chapelles, croix, oratoires… ), mais le plus connu est certainement l’église fortifiée Saint-Quentin qui abrite la dépouille de Robert Schuman, père de l’Europe (1886-1963), qui est mort dans la commune. Cette église est fondée vers 1177 et fortifiée par la suite pour mettre les habitants à l’abri des brigands et des pillards.

 

Verckring (95 km)

A partir de 1930, Veckring voit s'implanter sur son ban le plus gros des forts construits dans le cadre de la Ligne Maginot, c'est l'ouvrage du Hackenberg. Avec le fort, ce sont une cité pour les officiers, pour les sous-officiers et une caserne qui viennent agrandir la commune. De son côté, la caserne (camp de Veckring) a été transformée pour accueillir les amateurs de Paintball.

 

Thionville (98 km)

Longtemps, Thionville a été la petite capitale du fer. Elle tente aujourd’hui de faire face à la fermeture des mines et de prendre un nouveau virage économique. En attendant, Thionville livre un joli centre-ville et un arrière-décor où des maisons de maîtres bordant des rues pavées offrent une plaisante escapade à l’orée des bois.

 

Neufchef (104 km)

La ville a été construite sur le plateau entre la vallée de la Fensch et le vallon du Conroy à une altitude moyenne de 310 m. Sous le plateau, où se trouve la ville, les galeries de la mine d’Hayange engendrent des zones d’effondrements comme dans de nombreuses communes de cette région.

 

 Briey (110 km)

Briey c’est une ville haute qui n’a pas bougé de son promontoire depuis ses origines celtes, mais aussi une ville basse qui s’est développée autour de la rivière dans le sillage de l’industrialisation. Un peu à l’écart, la zone résidentielle de Briey-les-Hauts et Briey-la-Forêt se résume à l’étonnante Cité radieuse de Le Corbusier.

 

Montenach (118 km)

La commune de Montenach, à proximité de Sierck-les-Bains, abrite les fameuses pelouses calcaires de la Réserve Naturelle de Montenach. La Réserve naturelle de Montenach offre une flore (24 espèces d’orchidées) qui n’a d’égal que sa faune (720 espèces de papillons).

 

Manderen (121 km)

Manderen est une commune située dans le nord du département de la Moselle, dans les environs de Sierck-les-Bains. Une fois à Manderen, impossible de passer à côté de l’imposant château de Melbrouck (XVe siècle), superbement restauré. En 1705, lors de la guerre de Succession d'Espagne, le duc de Malborough s’empara de ce château de frontière.

 

* cliquez sur les images pour accéder aux sites des différent(e)s villages/villes

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site